« -Tu ne sors pas de ton lit?
-Pfff à quoi bon?
-Quoi à quoi bon?
-À quoi bon y aller?
-Tu parles de ton collège…
-Oui.
-Alors pourquoi ne veut tu pas y aller?
-Pourquoi partir, puis revenir. La vie est trop courte pour faire de sa vie un chemin qui tourne en rond.
-Tu dois pourtant y aller, le départ d’un chemin est forcément tortueux mais car tu arrives au bout, tu y es bien…
– Mais où est le bout?
-La vie est courte, tu le sauras bien assez tôt.
-Je préfère donc passer ma courte vie au fond de mon lit, c’est moins dangereux et on y est bien!
-La vie n’est pas que désagréable et dangereuse.
-Je ne crois pas, non.
-As-tu des raisons de penser ceci?
-Oh oui, et la liste est longue.
-Fais moi donc part de cette « liste ».
-Non.
-Pourquoi non?
-Parce que tu t’en fiches.
-Encore un fois as-tu des raisons de penser cela?
-Eh bien… Non.
-Alors fait moi part de cette liste.
-D’accord.
Pourquoi doit-on aller dans un endroit où on est presque sûr d’avoir au moins un souci par jour?
-De quel genre de soucis parles-tu?
-De tous les soucis!
-ah oui? Alors continue ta liste.
-Je parle des problèmes d’amitié, d’amour ou encore de travail et pour certains des problèmes d’argent.
-Je pense que la plupart ne te concerne pas.
-Qu’en sait tu?
-Je le sais, les difficultés ne sont pas forcément vraies, quelques fois elles sont dans la tête ou même dans l’égo…

Publicités