Je me souviendrais toujours de ce matin de pluie

Sous un magnifique cerisier, pas de pluies, pas d’ennuis.

Un petit pousse à côté

Me voilà émerveillée par sa beauté

Pas loin, un abricotier

Il se trouve au milieu du muguets

Pas loin de cette allée

Bordées de rosiers

Au fond, un tilleul

Les gouttes glissent sur ses feuilles

À côte c’est chez la voisine

Mais sa Maison tombe en ruine…

Les vacances sont presque finies

Dans pas longtemps, nous serons partis

Encore un été qui se termine

Place au froid et à la bruine.

Publicités